Blogeek|Sioc

Geekeries de tout poil

Migration apache2

La semaine dernière, mon serveur m’a lâché.

Nature morte du XXIeme siècle

Nature morte du XXIeme siècle

Outre le traumatisme mental violent, et la peur panique (et finalement infondée) d’avoir perdu 2To de photos, documents, et autres joyeusetés, cela m’a naturellement conduit à renouveler le matériel. Et qui dit nouveau matériel dit nouveau software, oui parce que j’ai bien essayé de redémarrer l’ancien système directement sur le nouveau matériel, mais visiblement le noyau Ubuntu 8.04 était trop vieux pour la nouvelle architecture.

Contre mauvaise fortune bon cœur, je n’ai pas insisté trop et ai opté pour un nouveau système, avec néanmoins la petite lourdeur sur l’estomac de me dire qu’au lieu de bêtement démarrer un ordinateur, il allait falloir réinstaller non seulement un OS, mais aussi tous les services, programmes, sites, et autres pépites qui étaient présents sur l’ancien système… Bref un week-end de Pâques moins chocolaté et plus orienté ligne de commande que ce que ne l’exige la tradition…

Mon choix s’est porté sur Mint LMDE, pour le principe de rolling release qui me plait bien. C’est une distrib que je pratique depuis plus d’un an avec bonheur sur plusieurs postes desktop, donc après tout… pourquoi pas essayer en mode serveur ?

Tout s’est passé plutôt bien dans l’ensemble, mais je partage ici quelques (mes)aventures et découvertes. La première, c’est notamment la mise à jour des configuration du serveur web apache. Concrètement, mes sites sont passés de apache 2.2.8 à apache 2.4.6-3. A priori, je me suis dit que ça ne devait pas poser de problème !

Sauf que, des problèmes, (évidemment) il y en a eu !

1) nommage des fichiers de configuration

Les fichiers présents dans /etc/apache2/sites-available doivent se terminer par .conf, sans quoi les commandes a2ensite et a2dissite ne fonctionnent pas.

2) une syntaxe plus restrictive sur les VirtualHost

Avant, dans mes fichiers de configuration, j’écrivais quelque chose du style :

<VirtualHost *>
   ServerName blog.sioc.fr
   ...
</VirtualHost>

Maintenant il faut obligatoirement préciser le port du VirtualHost, sans quoi il n’est pas correctement pris en compte : pas d’erreur de démarrage, ni de log très explicite. Bien faire attention donc à écrire :

<VirtualHost *:80>

3) droits d’accès par défaut

Les droits de modification par fichiers .htaccess n’ont plus la même valeur par défaut. Depuis la version 2.3.9, la directive AllowOverride prend pour valeur par défaut None au lieu de All. Cela signifie simplement que tout répertoire pour lequel on a pas défini explicitement une règle va tout simplement ignorer tous les fichiers .htaccess qu’il contient lui et tous ses descendants.

Alors oui, sans doute c’est chouette d’augmenter le niveau de sécurité du serveur, mais franchement, d’un coup d’un seul, ne plus avoir un seul fichier .htaccess qui fonctionne, c’est un peu surprenant. Vigilance donc !

 

Voila pour ce soir, j’ai pris le temps d’écrire ce petit article sur conseil d’Alex, qui a eu bien raison de me le suggérer, merci à lui 🙂


Categorised as: Linux


One Comment

  1. Alex dit :

    Et le RSS refonctionne, hourra \o/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *